Déchets sols pollués

L'ACTUALITÉ > Emplois de la biodiversité : les régions peuvent changer la donne !

20/09/2016 -

Le Conseil économique social et environnemental (CESE) a adopté ce jour un avis sur « La contribution des emplois de la biodiversité à la transition écologique », présenté au nom de la section de l’environnement par Allain Bougrain Dubourg. Cet avis prend appui sur les gisements connus d’emplois de la biodiversité, explore les potentialités plus méconnues, et notamment la part d’innovation que l’intégration de la biodiversité induit, développe, enfin, les différents moyens d’accompagner leur émergence nationale ou locale.
 

Si les organisations du groupe Environnement et Nature soutiennent l’ensemble des préconisations de cet avis, elles rappellent que les régions sont en première ligne et peuvent changer la donne. Récemment renforcées dans leurs compétences économiques et désignées comme chef de file pour l’environnement, les nouvelles régions devraient se mobiliser pour développer à leur échelle les emplois favorables à la biodiversité.

Or, certains nouveaux exécutifs régionaux tournent le dos à ces objectifs en réduisant l'ambition et les moyens accordés aux Parcs naturel régionaux, aux collectivités et aux associations, en matière de politiques de protection, ce qui ne sera pas sans conséquences sur l’emploi !

A rebours de ces régressions, et afin de mettre en œuvre les engagements pris dans la loi sur la biodiversité, les régions peuvent faire émerger les innovations inspirées des connaissances de la nature pour ouvrir de nouvelles pistes d’emplois. Il est à cet égard de l'intérêt de tous d’inclure les emplois de la biodiversité  dans les stratégies de développement et d’innovation définies par le Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation .

Les organisations du groupe Environnement et Nature encouragent les Régions à introduire via leurs chartes régionales d’engagement en faveur de la biodiversité, des critères d’éco conditionnalité des aides régionales fondés sur des engagements pour l’emploi ou la formation en biodiversité. De même, une aide devrait être accordée aux acteur.rice.s qui prennent des engagements concrets reconnus par le processus d’évaluation, en faveur de l’emploi de la biodiversité après leur adhésion à la Stratégie nationale pour la biodiversité ou aux stratégies régionales.

« Si la question climatique est entrée dans les consciences, il y a urgence à ce qu'il en soit de même avec la biodiversité ! Nous attendons beaucoup des Régions. Sous leur impulsion, les emplois de la biodiversité peuvent être un barrage efficace à l'érosion de la biodiversité. » conclut Allain BougrainDubourg, rapporteur de l’avis.

 * Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme, France Nature Environnement, Humanité et Biodiversité, Les Amis de la terre France, Ligue pour la protection des oiseaux, Réseau action climat France, SurfriderFoundation Europe

Pour retrouver l’ensemble des recommandations de l’avis « La contribution des emplois de la biodiversité à la transition écologique », contacter : Julie CUNAT- Attachée du Groupe Environnement et Nature- julie.cunat@lecese.fr

Communiqué FNE du jeudi 15 septembre 2016