Tout est lié

L'ACTUALITÉ > Campagne internationale de nettoyage des côtes

27/05/2016 -

[MER ET LITTORAL] L'engagement de l'Alliance pour une Méditerranée solidaire et durable commence à partir de la mer. Le 27, le 28 et le 29 mai, les bénévoles des associations qui composent l'Alliance participeront à la plus grande initiative de nettoyage des plages, « Nettoyons la Méditerranée ». Une campagne que Legambiente a lancé en 1995 et qui, au fil des années, est devenue de plus en plus importante. Cette édition verra la participation d’une vingtaine de pays du bassin méditerranéen et plus de 100 organisations locales collaboreront au ramassage des déchets sur les plages et sur les côtes.

L’Alliance pour une Méditerranée Solidaire et Durable - qui est composée d’associations écologistes partageant un projet politique commun : Legambiente (Italie), France Nature Environnement (France), ECODES (Espagne) , ANEP (Albanie) , Alternatives et Randet (Tunisie) , ASEET (Maroc) , T.E.R.R.E. Liban (Liban) - a décidé de participer à cet événement et de donner corps à sa volonté d’agir ensemble et concrètement pour protéger la mer et préserver les écosystèmes.

Nous sommes conscients – selon le manifeste de l’Alliance - que les objectifs que nous visons concernent l’ensemble des pays de la Méditerranée et n’ont aucune chance d’aboutir s’ils restent confinés dans chaque territoire. Il faut donc construire des synergies entre les différentes rives de la Méditerranée et promouvoir des actions partagées. C’est pourquoi nous avons décidé de créer une Alliance pour une Méditerranée Solidaire et Durable qui s’engage à proposer des actions concrètes en réponse aux problèmes identifiés, afin de préparer un futur plus juste et durable”.

Chaque année, à l’occasion de « Nettoyons la Méditerranée », des dizaines de tonnes de déchets sont ramassées sur les plages. Les matières plastiques étaient l’an dernier en première position (52 %) parmi les types de déchets trouvés sur les côtes de la Méditerranée et classées dans l'enquête « Beach litter » de Legambiente. Elles sont le symbole de notre société de surconsommation : fabricants, distributeurs et consommateurs doivent abandonner les produits jetables et privilégier les alternatives sans emballage ou encore les emballages réutilisables consignés. Malheureusement, aujourd'hui encore une bonne part de déchets est abandonnée sciemment sur place (les mégots, les bouteilles et les bouchons par exemple) et témoigne de la totale indifférence qui règne par rapport aux impacts sur l’environnement côtier et marin de ce comportement que la campagne vise à dénoncer.

Selon l’Alliance, le problème des déchets échoués sur les côtes représente un défi commun à affronter au plus vite. Pour y répondre, les territoires doivent se mobiliser et mettre en œuvre des programmes concrets. Il est urgent de réduire à la source notre production de déchets pour, in fine, diminuer les quantités de déchets aquatiques.

Le contrôle des déchets échoués, tel que prévu par la Directive cadre stratégie pour le milieu marin européenne, devait être réalisé dès 2015 et les résultats auraient dû être publiés par les autorités compétentes. Mais aujourd'hui encore, les données ne sont pas disponibles, malgré l’ampleur du problème sur ​​toutes les côtes méditerranéennes et l’urgence de mesures de prévention.

Communiqué FNE du vendredi 27 mai 2016